AVERTISSEMENT

AVERTISSEMENT Ce blog a pour raison d'être de rééquilibrer la problématique de l'affaire de Nantes, et de remettre à l'honneur la présomption d'innocence.

Il s'adresse en particulier à tous ceux et celles qui restent meurtris, et qui ne renoncent pas à comprendre.

En tant que partie civile, nous avons pu constater dans le dossier que les informations qui ont fuité dans les médias provenaient d’une sélection d'éléments à charge, pour une raison que nous ne nous expliquons pas. Alors qu'il existe pourtant quantité d'éléments à décharge dont l'importance est minimisée.

Pour résumer notre position [...] Réfléchir autrement.

Bertram et Christine de Verdun (sœur de Xavier)

Questions - Réponses


mis à jour le 31 mars 2013






Bonjour, un point qui me semble aberrant et qui ne cesse d'alimenter ma perplexité, c'est la crémation des corps réalisée à Nantes avant leur inhumation à Noyers-sur-Serein dans l'Yonne...
Cette décision a-t-elle été prise d'un commun accord par les familles Dupont de Ligonnès et Hodanger, ou alors par les instances judiciaires ? Avec ou sans leur (votre) accord ?

En ce qui nous concerne, il nous a été dit que la décision avait été prise par la famille Hodanger. Certains membres de la famille Dupont de Ligonnès ne s'y sont pas opposés, mais personnellement nous n'avons pas vraiment eu voix au chapitre. Tout s'est fait dans la précipitation et, ce qui demeure totalement invraisemblable, c'est que les autorités judiciaires aient donné le permis d'inhumer cinq jours après la découverte des corps. C'est sans commune mesure avec les délais observés habituellement dans les affaires criminelles (de plusieurs semaines à plusieurs mois). Cette anomalie notoire va dans le sens de notre lecture des faits.



Un apiculteur de Roquebrune a été interrogé tardivement ... Qu'est ce qui a motivé cette investigation ? Qu'en a-t-il résulté ?

Il n'en a résulté qu'une perte de temps pour la police, et des tracas inutiles pour cet apiculteur : malencontreusement, ce dernier avait une Madame de Ligonnès dans son listing publicitaire... Un témoignage fantaisiste, dans l'ébullition de la surenchère médiatique de l'époque, a aiguillé la police sur cette fausse piste.



Le dossier avance-t-il une hypothèse quant à l'emploi du temps de Xavier le long de son périple vers Roquebrune-sur-Argens, avant sa disparition. Qui a t-il visité, rencontré ou croisé ?

Les quelques fois où les faits bruts sont interprétés, ils le sont à charge, en omettant les éléments contradictoires, par exemple les conversations téléphoniques et les témoignages attestant qu'Agnès est en vie après la date imposée du 3 avril. Concernant Roquebrune, il n'y a pas d'hypothèse, ni de précisions sur le périple.



Claudia .... difficile de penser que l'enquête auprès de la famille et des amis, plus d'éventuelles traces e-mail ou photos, n'aient pas permis de connaître ni son nom de famille, ni où elle vit..... Quels sont les résultats et conclusions de ces investigations ? 

Son nom de famille est connu de la police depuis le début de l'instruction. A partir des boîtes email de la famille, la police a dressé une liste des contacts. Or Agnès et Claudia avait échangé des emails. Il était donc très facile de la retrouver, ne serait-ce que par une simple recherche internet. Voir l'article "Claudia".



Dans le blog, vous dites… "17h54 : Xavier fait un appoint d'essence dans une station de Nantes, et le règle en carte bancaire. Il est vu accompagné, et propose une boisson à la personne qui est avec lui dans la voiture." Accompagné par un homme ou une femme ? Cette personne a-t-elle été vue – et identifiée ? …par le personnel de la station service ou bien par caméra (je crois qu'elles sont toutes équipées de caméras non ?)

Le relevé bancaire de Xavier mentionnait un achat par carte bancaire dans une station-service de Nantes, le 6 avril 2011, à 17h54. Ayant retrouvé le ticket de carte bancaire correspondant dans la Xantia break, les policiers se sont rendus à la station pour entendre la personne ayant encaissé Xavier. Cette personne, après avoir reconnu Xavier sur photo, a précisé que Xavier avait acheté de la bière, après s’être servi en carburant :
« Je me souviens que de lui car il est arrivé à la station essence quelques minutes avant 18h00, heure à laquelle nous cessons de vendre de l'alcool. Je précise que dans mon souvenir cet homme était accompagné d'une autre personne, mais je ne sais plus s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. En effet, alors que cet homme choisissait cette bouteille de bière dans les rayons, j'ai le souvenir de l'avoir entendu s'adresser à quelqu'un à l'extérieur du magasin, mais qui devait être à proximité de la porte d'entrée. Je crois qu'il lui a dit quelque chose du genre « tu ne veux rien boire ? » Malheureusement je n'ai plus le souvenir de cette personne qui était à l'extérieur. »
Et là encore, malheureusement, le système de vidéo-surveillance de la station-service étant en panne le 6 avril 2011, la personne accompagnant Xavier n’a pas pu être identifiée...
Dans notre lecture des faits, cette personne peut tout aussi bien être Agnès que Thomas. Sachant qu'Agnès a été vue la veille et le lendemain, et que Thomas a envoyé des sms à ses amis ce jour-là et le lendemain. Son dernier, émis vers 21h00 le lendemain recoupe les petits camouflages familiaux : « Tain plus de batterie. Mon père doit aller chercher mon chargeur ».



La directrice de l’auberge de Cassagne au Pontet a dit que votre frère avait donné son deuxième prénom comme nom, à savoir Xavier Laurent. Mais, sur des papiers administratifs, -par exemple, une fiche entreprise domiciliée à Lorgues- on peut lire : « Dupont de Ligonnès Xavier Pierre Marie » 
Quels sont, s’il vous plaît, tous les prénoms de Xavier, à l’état-civil ? 

Xavier Pierre Marie sont les vrais prénoms de Xavier. Lui prêter le prénom de Laurent est l'une des innombrables fantaisies médiatiques.



Étiez-vous au courant de cette conversation avec votre sœur, chez sa fille, à propos des questions de Xavier sur le poids des sangliers, comment en bouger un facilement après l’avoir tué, etc. (avant de l’apprendre par la presse) ? Avait-il vraiment amené son arme (héritage de votre père) à cette soirée ?

Oui, nous étions au courant de la conversation sur le sujet de la chasse, avant que la presse n'en parle, de façon déformée. A notre connaissance Xavier n'y a pas apporté d'arme, et c'est son interlocuteur, chasseur, qui lui a parlé de la difficulté qu'il avait eue à déplacer un animal mort. Son audition figure au dossier. Pour faire du sensationnel, la presse a interverti les rôles et mis Xavier en avant, pour appuyer la théorie officielle. Une énième fantaisie, ou bien une distorsion volontaire ?...





x x x




Une question récurrente et pertinente : pourquoi faire état de l’exfiltration de la famille de Xavier ; n’est-ce pas dangereux pour leur sécurité ? 

Réponse : non, leur sécurité n’est pas en jeu, car dans le cadre d’une exfiltration, ils se trouvent placés, ipso facto, sous haute protection. Si le scénario s’était cantonné à un accident domestique tel que l’incendie du domicile familial par exemple (cas de figure justement évoqué par Xavier à plusieurs reprises les années précédentes), nous aurions peut-être joué le jeu dans leur intérêt éventuel. 

Mais la crise d’hystérie médiatique qui a suivi (voire précédé) la découverte des fameux corps, et le lynchage systématique du père de famille par de nombreux médias, sur la base d’apparences érigées en évidences – joli tour de passe-passe – nous a conduits à rétablir quelques vérités, afin de restaurer le véritable visage de Xavier, notamment. Ce qui ne peut en rien nuire à sa sécurité, ni à celle d’Agnès et de leurs enfants. 

* * *

Question beaucoup plus importante, cruciale : où sont les preuves réelles de leur mort ? 
Le dossier n’en comporte pas d’indiscutables (même en ce qui concerne les résultats des analyses ADN), et personne parmi les proches n’a rien constaté de visu. Le doute est légitime.




Service militaire :

Xavier a été réformé pour raisons médicales : maladie pendant ses classes.