AVERTISSEMENT

AVERTISSEMENT Ce blog a pour raison d'être de rééquilibrer la problématique de l'affaire de Nantes, et de remettre à l'honneur la présomption d'innocence.

Il s'adresse en particulier à tous ceux et celles qui restent meurtris, et qui ne renoncent pas à comprendre.

En tant que partie civile, nous avons pu constater dans le dossier que les informations qui ont fuité dans les médias provenaient d’une sélection d'éléments à charge, pour une raison que nous ne nous expliquons pas. Alors qu'il existe pourtant quantité d'éléments à décharge dont l'importance est minimisée.

Pour résumer notre position [...] Réfléchir autrement.

Bertram et Christine de Verdun (sœur de Xavier)

Père Jean de la Villarmois

Homélie de la messe des forains, au sujet des prêtres pédophiles, Fougères, le dimanche 2 septembre 2018 :

« Il faut savoir que dans notre monde il y a des êtres qui sont des êtres cassés, coupés – ça s'appelle en terme psychologique la schizophrénie – et les êtres coupés sont des êtres qui malheureusement n'ont pas le sens du bien ; et là il faut être relativement sévère.

J'ai eu à accompagner la mère de Xavier de Ligonnès que j'ai rencontrée et que j'ai voulu mettre en prison. Son fils a tué ses quatre enfants et sa femme ; et en tuant ses quatre enfants et sa femme, il avait écrit un petit billet pour qu'ils aillent au ciel. On est typiquement dans la schizophrénie : à la fois on prie Dieu et on tue des êtres chers. Peut-être s'est-il tué ? Je le pense. (...)

Alors que dans les prêtres, il y a aussi des êtres, 7% il paraît, en Australie, 5% aux États-Unis… Qu’il y ait des êtres, parmi nous dans le sacerdoce, qui sont des êtres coupés, cassés, et qui n’aient pas la capacité de vivre leur sacerdoce, il faut le dénoncer, fermement, fortement. Et ce n’est pas une question de morale.

J'ai rencontré les deux sœurs de Xavier de Ligonnès. L'une pense que les enfants ont été capturés par des Martiens : la schizophrénie continue… L'autre a fait un infarctus le jour même où elle a su que son frère avait pu faire cet acte, tellement son cœur a été heurté ; elle n’a été sauvée que de justesse, elle a failli mourir du choc de cette violence. »





Ouest-France : À Fougères, l’émouvante homélie du père Jean sur la pédophilie

Le père Jean lors de la célébration de la messe des forains. | Ouest-France


Ce dimanche matin à Fougères sur le manège des auto-tamponneuses de la fête foraine des Angevines, avait lieu la désormais traditionnelle messe des forains. Dans son homélie, le père Jean a souhaité condamner les "violences interdites" de certains de ses collègues.

La messe des forains au milieu des auto-tamponneuses est devenue une tradition au moment des Angevines. | Ouest-France

Le dimanche des Angevines, à Fougères, c’est jour de messe à la fête foraine. Une célébration étonnante, réalisée sur la piste des auto-tamponneuses, entre un camion de chichis et un manège à sensations. Près de 300 personnes avaient le déplacement ce 2 septembre. Derrière l’autel, les pères Jean, Laurent et Privat.

L’affaire Barbarin dans l’actualité

Dans son homélie, Jean de La Villermois n’a pas éludé l’actualité, remuant une fois de plus l’Église, en affichant clairement « sa grande souffrance ». En effet, il y a un peu plus d’une semaine, le curé du diocèse de Valence, Pierre Vignon a lancé une pétition pour réclamer la démission du cardinal Philippe Barbarin, poursuivi par d’anciens scouts lyonnais pour ne pas avoir dénoncé à la justice des agressions pédophiles dans son diocèse, et dont le procès prend du retard.

« Il faut dénoncer les prêtres pédophiles »

« Dans notre monde, il y a des êtres cassés, qui n’ont pas le sens du bien. Et là, il faut être relativement sévères […]. J’ai accompagné et j’accompagne des enfants qui ont été victimes, dans leur propre famille, de violences interdites. Ils seraient 4 % en France. […] Mon premier coup de fil à mon arrivée à Fougères, c’était quelqu’un victime de la violence d’un prêtre il y a cinquante ans. À chaque fois que je touche un être, victime de ces violences, croyez-moi c’est difficile. Qu’il y ait, parmi nous, des prêtres cassés, n’ayant pas la capacité de vivre leur sacerdoce, il faut le dénoncer, fermement. Et ce n’est pas une question de morale », a insisté le prélat.

Le père Jean a appelé à plus de discernement face à ces situations, en appelant notamment aux femmes et à leur humanité. « La nomination effectuée par une femme, ne sera pas celle d’un homme. »

Plus étonnant et pour illustrer son propos*, le curé a évoqué sa rencontre avec les sœurs et la mère de Xavier Dupont de Ligonnès.


« Son fils a tué ses quatre enfants et sa femme. Et il avait écrit un petit billet pour qu’ils aillent au ciel. On est typiquement dans la schizophrénie. À la fois on prie Dieu et on tue des êtres chers. »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/fougeres-35300/video-fougeres-l-emouvante-homelie-du-pere-jean-sur-la-pedophilie-5946530





__________



*NDB: Propos très étonnant en effet... et mensongers :