AVERTISSEMENT

AVERTISSEMENT Ce blog a pour raison d'être de rééquilibrer la problématique de l'affaire de Nantes, et de remettre à l'honneur la présomption d'innocence.

Il s'adresse en particulier à tous ceux et celles qui restent meurtris, et qui ne renoncent pas à comprendre.

En tant que partie civile, nous avons pu constater dans le dossier que les informations qui ont fuité dans les médias provenaient d’une sélection d'éléments à charge, pour une raison que nous ne nous expliquons pas. Alors qu'il existe pourtant quantité d'éléments à décharge dont l'importance est minimisée.

Pour résumer notre position [...] Réfléchir autrement.

Bertram et Christine de Verdun (sœur de Xavier)

mercredi 27 février 2013

Le vrai Xavier – 5


… vu par ses collègues et relations professionnelles.

mis à jour le 4 mai 2013

Une personne qui a travaillé comme commercial au début des années 2000 pour Xavier : 
« Il avait créé un site « la route des commerciaux ». Nous étions plusieurs commerciaux à travailler pour Xavier Dupont de Ligonnès. Ce dernier avait mis les moyens à la disposition de ses employés: ils avaient tous une voiture de fonction, téléphone. L'idée de Xavier était de démarcher des hôtels d'une certaine qualité afin de les faire adhérer, moyennant finance, au site « la route des commerciaux ». Ce site, destiné aux commerciaux les aiguillait alors vers l'un de ces hôtels de meilleure qualité que les hôtels qu'ils fréquentaient habituellement. Cette prospection marchait bien, mais quelque temps plus tard, Xavier est parti aux Etats-Unis, avec l'argent rapporté par les adhésions des hôtels, et j’ai donc cessé de travailler pour lui. Pour autant il n'y a pas eu de contentieux entre nous lié à la situation. »

Un ancien employé de Xavier :
« Au départ j'ai eu une bonne impression de lui, quelqu'un de sympathique, simple, avenant. J'ai toujours gardé cette même impression de lui. J'ai arrêté de travailler pour cette société, car je ne gagnais pas assez ma vie et j'étais toujours en déplacement ce qui posait des problèmes dans ma vie privée. Je n'ai eu aucun problème, aucun contentieux avec Xavier de Ligonnès suite à cette démission et j'ai toujours été payé sans difficultés. »

Un ancien collaborateur :
« Un jour d'avril, ma femme m'a fait lire un article : en déchiffrant le nom Xavier Dupont de Ligonnès, je suis tombé à la renverse. Je ne comprenais pas. Il avait été très honnête avec moi, il avait même remboursé quelques hôteliers dont la mise en ligne n'avait pas été faite en temps et en heure. » 

Une hôtelière, ancienne cliente de Xavier :
« Notre établissement avait été référencé par le site internet « La route de commerciaux ». Nous avions été démarchés par M. Dupont de Ligonnès, c'était il y a environ 3 ans. C'est mon époux qui s'était chargé de cela. Il s'agissait de référencer notre établissement sur son site internet spécialisé pour l'hébergement et la restauration des VRP. A ce titre, nous versions à M. de Ligonnès, par virement, la somme mensuelle d'environ 44 euros. Ce système a perduré pendant un an mais nous avons résilié le contrat du fait du peu de clientèle que cela nous apportait. II était prévu dans le contrat un remboursement des sommes engagées au cas où cette publicité ne serait pas efficace. Après avoir insisté auprès de lui, M. de Ligonnès a remboursé les sommes engagées en plusieurs versements de 44 euros. »

Un entrepreneur pour qui Xavier a travaillé :
« Je travaillais régulièrement avec lui. C'était un bon agent commercial dans ce domaine. Nos relations restaient plus professionnelles que privées. C'était pour moi une personne fiable et sérieuse, dans le cadre des missions que j'étais amené à lui confier et il faut dire que cette qualité est rare dans le milieu. Je dirais que mes relations restaient essentiellement professionnelles, même si nous avions été amenés à discuter de sa situation familiale et de ses orientations religieuses. Je savais qu'il était catholique et qu'il avait quatre enfants, par exemple. Il avait également fait état de quelques problèmes de trésorerie. »

Un autre ancien employé de Xavier :
« Il était très courtois, très convaincant, souriant. Il était très intelligent. Sa façon d'être physiquement, moralement, était très bien. Il avait de la noblesse dans son nom mais aussi dans ses attitudes. Je me souviens que Xavier m'avait parlé de ses enfants, il m'avait alors paru très paternel. Il était de bon conseil, et il faisait confiance. Il n'y a jamais eu de souci au niveau du paiement. [Concernant l’affaire :] Je pense qu'il a pété les plombs. Tel que je le connaissais, c'est tout de même difficile à croire.»


Le bon vieux temps...