AVERTISSEMENT

AVERTISSEMENT Ce blog a pour raison d'être de rééquilibrer la problématique de l'affaire de Nantes, et de remettre à l'honneur la présomption d'innocence.

Il s'adresse en particulier à tous ceux et celles qui restent meurtris, et qui ne renoncent pas à comprendre.

En tant que partie civile, nous avons pu constater dans le dossier que les informations qui ont fuité dans les médias provenaient d’une sélection d'éléments à charge, pour une raison que nous ne nous expliquons pas. Alors qu'il existe pourtant quantité d'éléments à décharge dont l'importance est minimisée.

Pour résumer notre position [...] Réfléchir autrement.

Bertram et Christine de Verdun (sœur de Xavier)

samedi 14 juillet 2012

Agnès vue du voisinage après sa "mort officielle"





Alors que la version officielle soutient la disparition d'Agnès et de trois des enfants dans la nuit du 03 au 04 avril 2011, plusieurs proches se sont entretenus avec Agnès au téléphone entre le 04 et le 06 avril, tandis que des voisins l'ont vue devant chez elle les 05 et 07 avril 2011. Au total, huit personnes, au moins, ont eu un contact avec Agnès cette semaine-là.

Pour exemple non exhaustif, les témoignages ci-dessous, recueillis par RTL et France 2 :


Témoignage d'une employée du salon de coiffure voisin du domicile :

« Moi je l’ai vue… Je venais chercher mon salaire… un mardi parce que… donc c’était le 05 avril… j’en avais besoin. Et je l’ai vue sur le trottoir… avec son téléphone. Elle était au téléphone, il était midi… midi et quart, midi et demie. Et quand je suis repartie dans les mêmes heures elle était encore au téléphone, sur le trottoir devant chez elle, à téléphoner. Donc c’est pas possible. C’était bien le mardi 05 avril ».


Témoignage de la voisine qui a prévenu la police le 13 avril :

« La police dit, et les journaux disent qu’elle est morte, d’après les autopsies, le 04. Et moi je suis… J’étais quasiment persuadée de l’avoir vue le jeudi 07, au soir. Parce que je sais que je n’avais pas beaucoup de temps pour parler avec elle, parce que le jeudi soir je récupère mon fils chez la nourrice, donc j’ai un temps limité. Et je sais… C’était ça. Et quand la police m’a dit ben non… ils m’ont mis le doute ! Donc quand j’ai fait ma déclaration, j’ai dit à moins que… peut-être… Et là j’ai rencontré des gens qui me certifient eux aussi l’avoir vue le 07. Ça me rassure, parce que je me dis ben je suis pas folle. En fait je… Ben moi je vais bien, quoi… Je suis pas folle, quoi : je l’ai bien vue le 07, quoi. On a parlé. On a parlé… du beau temps, des banalités… mais ça je m’en souviens très bien. »

Agnès promenait ce jour-là l'un de ses chiens, précisera plus tard cette voisine :
« Le 07 avril, j’ai vu Agnès promener son chien. On a parlé un peu. Puis j’ai écourté car j’avais un rendez-vous impératif. » Lors de son audition, les policiers ne l’ont pas crue : « Ils m’ont répondu : ce n’est pas possible. Ils ont attrapé un calendrier et dit que cela devait être huit jours plus tôt. J’ai signé sans relire le PV. » (JDD - 06 novembre 2011).

Sources : 



Le dossier révèle par ailleurs :

1. Le témoignage d'une amie d'Agnès :
« Je ne sais plus quand je l'ai vue très exactement. La disparition de la famille n'était pas encore annoncée dans la presse mais mes enfants m'en avaient parlé. C’est ce que l'on disait à l'école. Je leur avais dit de se méfier des ragots car j'avais vu peu de temps auparavant Agnès dans la rue promener son chien. Nous avions parlé ensemble, c'était en fin de matinée devant la station-service près de chez elle. Elle avait l'air normal et avions échangé des banalités sur les enfants que je gardais. Je pense que j'ai vu Agnès une semaine avant que l'on annonce la découverte des corps. »

2. Le témoignage d'une commerçante, qui connaissait Agnès :
« J'ai vu Agnès pour la dernière fois entre le 06 et 08 avril 2011, car les 04 et 05 avril je n'étais pas [à mon commerce]. Elle est venue au magasin me voir, elle n'a rien acheté, elle voulait me parler. C'était l'après-midi vers 17 heures, il y avait beaucoup de monde, elle a attendu cinq minutes, elle est partie en me disant : c’est pas grave, je vais repasser. »

3. Le témoignage d'une connaissance d'Agnès :
« J'ai appelé le numéro d'appel à témoin pour signaler que j'avais vu Agnès Dupont de Ligonnès le jeudi 07 avril 2011 à 14h45, devant son domicile, à côté de son véhicule golf cabriolet, côté trottoir ; elle refermait la capote de son véhicule.
J'emprunte le boulevard Schumann presque tous les jeudis à la même heure pour me rendre à mon cours de [relaxation]Je pense qu'il s'agissait du 07 avril car les deux jeudis suivants, je n'ai pas emprunté le boulevard Schumann pour aller à mon cours. 
En y réfléchissant et en entendant les conclusions des autopsies dans les médias indiquant que les meurtres auraient eu lieu début avril, j'y ai repensé et j'ai regardé la météo sur internet. Le jeudi précédent, le 31 mars, il était mentionné que c'était nuageux et ensoleillé le matin, et couvert l'après-midi, je ne me souviens plus de la température ; mais pour le jeudi 07 avril, il faisait très chaud j'en suis sûre, je m'en souviens : j'ai mis la climatisation dans mon véhicule.
Au vu de ces éléments, cela me conforte dans l'idée d'avoir vu Agnès Dupont de Ligonnès le jeudi 07 avril 2011 à 14h45.
Lorsque je l'ai vue, nous ne nous sommes pas parlé, j'étais arrêtée un petit peu en retrait de la maison d'Agnès, mais je l'ai bien reconnue fermer sa capote de voiture. Agnès était occupée sur son véhicule, elle ne m'a pas vue. »

4. Les témoignages de deux proches d'Agnès :
« Elle arrivait à me téléphoner tous les deux jours, mais les deux semaines précédents sa disparition, elle m'appelait moins et je n'arrivais plus à la joindre par téléphone, je lui laissais des messages en vain. La dernière fois que j'ai eu Agnès au téléphone c'était le 4 ou 5 avril 2011, un lundi ou mardi, c'est elle qui m'a appelée vers 14h30 sur mon fixe. Elle m'a demandé quand je partais car nous devions nous voir sur Nantes. »

« Le dernier contact téléphonique avec Agnès devait être entre le 04 et le 06 avril 2011 environ, même si je ne suis pas certaine de la date. J'ai appelé Agnès. Je ne me souviens plus si je l'ai appelée du téléphone fixe de ma mère ou de mon portable et je ne sais plus si je l'ai appelé sur son portable ou son téléphone fixe. [...] J'ai été surprise car le week-end du 10 avril ma mère n'avait pas eu de second coup de téléphone d'Agnès dans la semaine depuis son dernier appel. »

5. Les investigations des enquêteurs :
Suite aux déclarations de l’employée du salon de coiffure « qui aurait vu Agnès Dupont de Ligonnès au téléphone devant son domicile aux alentours de 12h00, le 05 avril 2011 », la police a bien « effectué des recherches en vue de vérifier ces dires ainsi que tenter de découvrir un éventuel numéro de téléphone pouvant correspondre » à ce témoignage. Malheureusement, « les réponses obtenues ne permettent pas de découvrir de numéro pouvant confirmer ou infirmer [ces] déclarations ».

Le relevé bancaire de Xavier mentionnait un achat par carte bancaire dans une station-service de Nantes, le 6 avril 2011, à 17h54. Ayant retrouvé le ticket de carte bancaire correspondant dans la Xantia break, les policiers se sont rendus à la station pour entendre la personne ayant encaissé Xavier. Cette personne, après avoir reconnu Xavier sur photo, a précisé que Xavier avait acheté de la bière, après s’être servi en carburant :
« Je me souviens que de lui car il est arrivé à la station essence quelques minutes avant 18h00, heure à laquelle nous cessons de vendre de l'alcool. Je précise que dans mon souvenir cet homme était accompagné d'une autre personne, mais je ne sais plus s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. En effet, alors que cet homme choisissait cette bouteille de bière dans les rayons, j'ai le souvenir de l'avoir entendu s'adresser à quelqu'un à l'extérieur du magasin, mais qui devait être à proximité de la porte d'entrée. Je crois qu'il lui a dit quelque chose du genre « tu ne veux rien boire ? » Malheureusement je n'ai plus le souvenir de cette personne qui était à l'extérieur. »
S'agissait-il d'Agnès ? Mystère...
Là encore, malheureusement, le système de vidéo-surveillance de la station-service étant en panne le 6 avril 2011, la personne accompagnant Xavier n’a pas pu être identifiée...





Il est à remarquer que, même plusieurs années après les faits, la plupart de ces témoins soutiennent toujours avoir vu Agnès après la date du 4 avril (nous en avons rencontrés certains).

Lire également la CHRONOLOGIE succincteainsi que les petits camouflages familiaux.

Voir aussi le reportage d'Anne-Sophie Martin pour Envoyé Spécial, diffusé sur France 2 le jeudi 24 octobre 2013.

mis à jour le 7 avril 2013.