AVERTISSEMENT

AVERTISSEMENT Ce blog a pour raison d'être de rééquilibrer la problématique de l'affaire de Nantes, et de remettre à l'honneur la présomption d'innocence.

Il s'adresse en particulier à tous ceux et celles qui restent meurtris, et qui ne renoncent pas à comprendre.

En tant que partie civile, nous avons pu constater dans le dossier que les informations qui ont fuité dans les médias provenaient d’une sélection d'éléments à charge, pour une raison que nous ne nous expliquons pas. Alors qu'il existe pourtant quantité d'éléments à décharge dont l'importance est minimisée.

Pour résumer notre position [...] Réfléchir autrement.

Bertram et Christine de Verdun (sœur de Xavier)

lundi 13 mai 2013

Épilogue


Nous tenons à informer nos lecteurs, occasionnels aussi bien qu'habituels, qu'à dater de ce jour, 13 mai 2013, nous ne publierons plus de post sur ce blog ; celui-ci, créé dans un simple but d'information, ayant atteint son objectif.

En tant que proches de Xavier, Agnès, et leurs enfants, notre lecture de l'affaire est nécessairement autre que celle d'un vaste public qui, par définition, ne les connaissait pas auparavant - et nous devions témoigner de la véritable personnalité du père de famille, au-dessus de tout soupçon - notamment.

Nous devions aussi faire entendre notre conviction, ou mieux notre certitude, à savoir qu’il n’y a pas eu d’assassinat, et qu’il ne s’agit donc pas d’une affaire criminelle, mais d’une affaire policière qui dissimule, derrière la mise en scène d’un faux drame familial, envenimée par un battage médiatique hors-normes, une exfiltration de témoins.

C'est chose faite ; et dans les pages de ce blog, tout est dit. Pour nous, il s'agit d'une affaire classée.
Il reste à chacun la possibilité de se forger sa propre opinion en toute liberté.

Nous réitérons nos remerciements chaleureux à toutes les personnes qui nous ont apporté leur soutien, d'une manière ou d'une autre, depuis deux ans.



 Résumé du blog : lire "Ligonnès: rétrospective"






Quelques témoignages montrant la véritable personnalité de Xavier :





vendredi 10 mai 2013

Interview - 2

 Extraits

    (Photo A. Gelebart / 20 minutes)

Le Point.fr - Publié le 09/04/2013 à 16:46 - Modifié le 09/04/2013 à 16:53



L'avocat de Christine et Geneviève Dupont de Ligonnès détaille les dysfonctionnements d'une enquête où rien ne prouve la culpabilité du père de famille.(...)

Propos recueillis par MARIE-SANDRINE SGHERRI

Stéphane Goldenstein est l'avocat de Geneviève et Christine Dupont de Ligonnès, respectivement la mère et la soeur du père de famille qui a disparu le 15 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. Il prend quelques distances avec les thèses de ses clientes, selon qui les corps retrouvés sous la terrasse de la maison de Nantes le 21 avril 2011 ne sont pas ceux d'Agnès et de ses enfants. Mais soulève les zones d'ombre et les ratés de l'enquête. Interview.


(...) Ma position d'avocat n'est pas facile, je vous l'accorde. Ce dossier est hors norme et, même si je ne partage pas les thèses alléguées par mes clientes, je ne peux écarter aucune hypothèse. Car, dans ce dossier, des erreurs ont été commises, des failles énormes subsistent. Je ne peux donc pas exercer mon rôle de conseil en opposant des éléments tangibles aux convictions de mes clientes. On ne sait même pas quand les victimes ont été tuées. L'autopsie conclut à une mort 10 à 21 jours avant leur découverte. Un tel manque de précision est tout de même étonnant. Cette fourchette de temps est en revanche compatible avec ce que l'on sait de l'emploi du temps de la famille. En réalité il n'y a aucune certitude dans cette affaire, si ce n'est que des corps ont été découverts au 55, boulevard Schumann. 


(...) Vous, quelles sont vos convictions dans ce dossier ?

Je recherche la vérité sans partir du postulat de la culpabilité de Xavier Dupont de Ligonnès. Ce que je sais aussi, c'est qu'un homme seul ne peut pas creuser le trou sous la terrasse, même aveuglé par la rage et la haine : 2,5 mètres cubes de terre ont été déplacés. 
Dans cette affaire, on est parti du principe que Xavier Dupont avait assassiné sa famille avant de se volatiliser. On n'a exploré aucune autre piste.(...)

x x x

" Je ne dis pas qu'il est innocent ni qu'il est coupable. Je dis que le dossier n'est pas clair "

Le Parisien Enquêtes, hors-série février-mars 2013.